Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 08:23

Haro sur le Cannabis ? Ou vive le Cannabis ? : Information ou désinformation du Monde Magazine du 3 septembre 2011 ?

 

            Le Monde Magazine du 3 septembre 2011 a ouvert un dossier sur la légalisation ou non du cannabis, en sept pages.

Je ne suis pas sûr que ce dossier, tel qu’il est présenté, permette à un citoyen de se faire une opinion sur la question de savoir s’il convient ou non de dépénaliser le cannabis, car, incontestablement, le dossier est construit comme un argumentaire en faveur de la dépénalisation.

Après avoir lu ce dossier, j’ai adressé au site de la rédaction du magazine, le 7 septembre, le message suivant :

« Bonjour, intéressant, votre dossier cannabis, mais est-il véritablement objectif, en dépit des multiples références de rapports ou autres que vous citez ?

Les auteurs de ce texte sont incontestablement favorables à la légalisation, et c’est leur droit, mais le pour et le contre sont-ils bien dans le champ d’une information objective des citoyens ?

Dans le Figaro du 5 septembre, le professeur Costentin écrit : « Aligner la législation du cannabis sur celle du tabac multiplierait par dix le nombre d’usagers » : le professeur en question dit-il donc des bêtises ?

Par ailleurs, ne conviendrait-il pas d’interpréter le phénomène à la lumière d’une certaine influence, pour ne pas utiliser un mot plus fort, des moeurs et traditions du Maghreb, et du Maroc en particulier ?

Quant à la formulation de la page : « Qui osera affronter l’alliance objective des dealers et des agents des stups, victimes désignées d’une réforme qui les privera de leur job et statut ? »

C’est vrai des dealers, mais pas des stups, car il y a bien longtemps que les stups, et la justice, derrière, ne courent plus après la fumette.

Enfin, pourquoi dans votre magazine, ne pas ouvrir un dossier sur les quartiers sensibles en interrogeant les « éléphants » de gauche et de droite qui ont exercé des responsabilités importantes dans les départements et circonscriptions à quartiers sensibles et leur poser la question simple ?

Qu’avez-vous fait pour faire rentrer vos quartiers sensibles dans la République ? Entre autres, pour Vaillant.

Leur réponse éclairerait sans doute les données de l’économie parallèle du cannabis dans ces quartiers, et précisément, avant le rendez-vous de 2012, avec ma considération distinguée,  » JPRenaud

Le Monde Magazine du 17 septembre a publié mon texte en le modifiant sans mon accord : pas de points de suspension en cas de suppression ou de modification, et suppression pure et simple des lignes de la fin du texte, à partir de "en interrogeant...) 

Partager cet article

Repost 0
Published by pas de pseudo - dans politique
commenter cet article

commentaires

Raph 19/09/2011 19:02


Bonjour,

Une "information objective" n'est-elle pas basée sur une confontation lucide des arguments des "pour" et des "contre" ?

Il s'agit d'ailleurs bien moins, à mon sens, d'être pour ou contre le cannabis (une plante !) que de se demander si la politique menée à son sujet est pertinente et efficace, si ses objectifs ont
été atteints depuis 40 ans de tentative d'application, avec des budgets non négligeables.

Le Pr Costentin est un éminent pharmacologue mais il est loin de faire l'unanimité parmi tous les spécialistes en toxicomanie et neurobiologistes qui travaillent sur le cannabis. Sa déclaration,
que vous rapportez, est une véritable affirmation gratuite. Il serait intéressant de savoir sur quels faits il se base, étant donné qu'à l'inverse, bon nombre de pays ayant assoupli leur
législation sur le cannabis (et même toutes les drogues) n'ont pas constaté d'augmentation de l'usage.

"L'influence" du Maroc sur l'importation de cannabis est réelle puisque c'est de ce pays que proviennent des quantités conséquentes de cannabis. Mais en France, des dizaines de milliers de
consommateurs se tournent de plus en plus vers la culture personnelle, dont la qualité est plus facile à contrôler.

Contrairement à ce que vous suggérez, les "stups" courent toujours après "la fumette", et surtout après une catégorie ciblée de la population (le nombre des interpellations pour infraction à la
législation sur les stupéfiants a explosé depuis 2007, et 9000 personnes ont été incarcérées en 2010 pour usage et détention de drogue) d'autant plus qu'en traquant le petit consommateur, le taux
d'élucidation est excellent, ce qui convient tout à fait à la "politique du chiffre" dénoncée par certains syndicats de police eux-mêmes... et la Cour des comptes. En revanche, c'est beaucoup moins
brillant pour le démantèlement des filières.

Enfin, je suis tout à fait d'accord avec vous, les quartiers sensibles doivent rester dans la République. L'Etat doit cesser de compter sur une activité interdite par lui-même (!) pour pallier tous
ses manquements.

Cordialement


Présentation

  • : Le blog de eh-tique-media-tique.over-blog.com
  • : Faire partager les réactions de bon sens d'un citoyen et "honnête homme" du vingt et unième siècle, sur l'actualité du jour, face aux dérives des médias, aux discours politiques ou économiques tendancieux, aux images tronquées ou truquées, aux articles ou livres suspects d'idéologie, notamment pour tout ce qui touche à l'histoire coloniale.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens