Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 08:06

Quel pastis autour du programme d’histoire des collèges !

Il est vivement recommandé à tous les beaux esprits, animés le plus souvent d’arrière-pensées idéologiques, politiques, et au mieux humanitaires, de se remettre en mémoire historique quelques éléments d’information.

Pourquoi ne pas rappeler qu’en ce qui concerne les durées, la durée du « colonialisme » fut relativement courte, de l’ordre de 50 à 80 ans, par rapport à la longue histoire de la France et de l’Afrique ?

Dans Histoire générale de l’Afrique (UNESCO) Tome VII « L’Afrique sous domination coloniale », 1880-1935, l’historien ghanéen A.Adu Boahen utilisait le mot d’interlude :

« En conclusion donc, bien que le colonialisme ait été sans aucun doute un simple chapitre dans une longue histoire, un épisode ou un interlude (1) dans les expériences multiples des peuples d’Afrique, qui n’a duré nulle part plus de quatre-vingt ans, il s’est agi d’une phase extrêmement importante du point de vue politique, économique, et même social. Il a marqué une nette coupure dans l’histoire de l’Afrique ; le développement ultérieur de celle-ci, et donc de son histoire, a été et continuera à être très influencé par l’impact du colonialisme. Il prendra un cours différent de celui qu’il aurait suivi si cet interlude n’avait pas existé. » (page 864)

Ne serait-il pas utile aussi de relire un des passages du livre d’Herbert Lüthy (2) dans « A l’heure du clocher » pour remettre à l’heure les pendules historiques et mémorielles d’une France qui n’a jamais été aussi « colonialiste » qu’aujourd’hui, aux dires des thuriféraires de cette nouvelle propagande postcoloniale :

« Telle était à peu près le rôle de l’Empire dans l’historiographie populaire : une agitation obscurément suspecte dans l’arrière-boutique de la république. Le peuple n’avait rien à voir avec ces machinations du Comité des Forges, de la Haute Finance, des Congrégations et de la caste militaire, enragés à reconstruire outre-mer les bastilles qu’il avait rasées dans la mère patrie. » (page 141)

J’ajouterai à cette liste la franc-maçonnerie.

  1. (1) Au Petit Robert 1973 : interlude, « Petit intermède dans un programme dramatique… courte pièce exécutée entre deux autres plus importantes.
  2. Herbert Lüthy, journaliste suisse, séjourna à Paris entre 1946 et 1958

Jean Pierre Renaud

Partager cet article

Repost 0
Published by pas de pseudo - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de eh-tique-media-tique.over-blog.com
  • : Faire partager les réactions de bon sens d'un citoyen et "honnête homme" du vingt et unième siècle, sur l'actualité du jour, face aux dérives des médias, aux discours politiques ou économiques tendancieux, aux images tronquées ou truquées, aux articles ou livres suspects d'idéologie, notamment pour tout ce qui touche à l'histoire coloniale.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens